1è table-ronde de la semaine du Plateau de Saclay sur le Transhumanisme : ‘Quel Homme pour 2050 ?’

Source : CCX, 17-01-2019

 

 » Première table-ronde de la semaine du Plateau de Saclay sur le Transhumanisme : Quel Homme pour 2050 ? Cette conférence ouvre le débat à l’École Polytechnique via le thème de l’Homme Augmenté, avec la question : Doit-on modifier l’Homme ?

Trois invités en débattent :

– Laurent Alexandre (ENA, HEC) : Chirurgien urologue et neurobiologiste, Fondateur de Doctissimo, Président de DNA Vision. Chroniqueur dans Le Monde, L’Express et au Huffington Post. Considéré comme le plus grand expert du transhumanisme en France.

– Le Grand Rabbin de France Haïm Korsia

– Emmanuel Brochier, Philosophe et spécialiste de la philosophie de la nature, Maître de Conférences à l’IPC (Faculté Libre de Philosophie, Paris).

La députée de l’Essonne Amélie de Montchalin, marraine de l’événement, était présente pour ouvrir cette semaine de réflexion. « 

 

Je vous propose cet article afin d’élargir votre champ de réflexion. Cela ne signifie pas forcément que j’approuve la vision développée ici. Dans tous les cas, ma responsabilité s’arrête aux propos que je reporte ici. Je ne suis nullement engagée par les propos que l’auteur aurait pu tenir par ailleurs – et encore moins par ceux qu’il pourrait tenir dans le futur. Merci cependant de me signaler par le formulaire de contact toute information concernant l’auteur qui pourrait nuire à sa réputation. 

Parentel : handicap, transculturel, tout-petits – les rendez-vous à venir…

Handicap, transculturel, tout-petits - les rendez-vous à venir...-page-001Handicap, transculturel, tout-petits - les rendez-vous à venir...-page-002Handicap, transculturel, tout-petits - les rendez-vous à venir...-page-003

EPG Infos Février 2019

EPG Infos Février 2019-page-001EPG Infos Février 2019-page-002EPG Infos Février 2019-page-003EPG Infos Février 2019-page-004EPG Infos Février 2019-page-005EPG Infos Février 2019-page-006EPG Infos Février 2019-page-007EPG Infos Février 2019-page-008

Stand’Arts et le Théâtre des Abeilles

standarts

affiche Theatre 2019 site.jpg

bas d'affiche ROUDOURwebr.jpg

Re-édité : « La discrétion » de Pierre Zaoui

« La Discrétion, une mise en retrait de soi qui permet de s’ouvrir à l’autre par l’écoute et de résister à une société qui valorise le paraître et la mise en scène de l’existence. »

Pierre Zaoui

9782746747616.jpgLa discrétion

L’art de disparaître

Nouvelle édition

Dans une société qui valorise le paraître et les confessions à grand spectacle, la discrétion est une forme heureuse et nécessaire de résistance. Plaisir baudelairien de flâner anonymement parmi la foule, joie silencieuse de regarder son amour dormir ou ses enfants jouer sans qu’ils remarquent notre présence, soulagement de voir s’éloigner enfin le désir de triompher : loin de la dissimulation, du calcul prudent ou de la peur d’être vu, l’âme discrète offre une juste présence au monde.

Pierre Zaoui convoque les grands penseurs de la discrétion, de Kafka à Blanchot et Deleuze, en passant par Virginia Woolf et Walter Benjamin, pour cerner cette expérience «rare, ambiguë et infiniment précieuse».

 

 

Et à re-écouter en podcast :

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=9b7a1b42-67a4-11e3-af2e-782bcb73ed47

LA GRANDE TABLE (2ÈME PARTIE) par Caroline Broué  _

La discrétion comme acte de résistance

Plaisir baudelairien de flâner anonymement parmi la foule, joie silencieuse de regarder son amour dormir ou ses enfants jouer sans qu’ils remarquent notre présence, soulagement de voir s’éloigner enfin le désir de triompher : loin de la dissimulation, du calcul prudent ou de la peur d’être vu, l’âme discrète offre une juste présence au monde. Pierre Zaoui convoque les grands penseurs de la discrétion, de Kafka à Blanchot et Deleuze, en passant par Virginia Woolf et Walter Benjamin, pour cerner cette expérience «rare, ambiguë et infiniment précieuse».

Se faire discret, c’est créer, c’est donner, c’est aimer.

Avec La Discrétion ou l’Art de disparaître , Pierre Zaoui fait l’éloge de la mise en retrait, d’un effacement qui permet de s’ouvrir à l’autre par l’écoute et de résister à une société qui valorise le paraître et la mise en scène de l’existence.

Il ne s’agit donc pas de considérer la discrétion comme un trait de caractère, ici, la disparition devient un geste, une philosophie de l’existence.

Pierre Zaoui  enseigne la philosophie à l’université Paris VII – Denis-Diderot. Ses recherches portent notamment sur Spinoza, Gilles Deleuze, l’art contemporain et la pensée politique. Il est membre du comité de rédaction de la revue Vacarme et l’auteur notamment de Spinoza, la décision de soi  (Bayard, 2009) et La Traversée des catastrophes  (Seuil, 2010).

Entretien par Caroline Broué, Ludovic Piedtenu et Eric Fassin .

Pierre ZAOUI : « Mon expérience des manifestations politiques c’est une expérience de la discrétion. On se fond dans une masse. »

« On ne peut pas faire de la discrétion une idéologie : il y a une ambiguïté de la notion, par exemple, le retrait est-il un moyen de ménager la prochaine apparition, ou est-il une tentative de disparition, l’acceptation d’être n’importe qui ? »

 

 

Journée Pasaj : le programme

journée pasaj - le programme-page-001journée pasaj - le programme-page-002

Lettre d’information de l’IfGt

document-page-001document-page-002document-page-003document-page-004document-page-005document-page-006

26 International Symposium on Controversies in Psychiatry. Barcelona, Spain, April 2019

26 international symposium on controversies in psychiatry-page-00126 international symposium on controversies in psychiatry-page-002

FF2P : 11è journée d’étude

11e journée d étude de la ff2p-page-00111e journée d étude de la ff2p-page-00211e journée d étude de la ff2p-page-00311e journée d étude de la ff2p-page-004

Librairie Dialogues Brest – rencontre avec Tobie Nathan

006025842

Rencontre avec Tobie Nathan

L’Évangile selon Youri – éd. Stock
Avec Tobie Nathan

Le , Librairie Dialogues

Élie : vieillissant, désabusé, divorcé, désencombré des illusions sur la vie. Voici comment on pourrait décrire ce psy aux méthodes particulières qui dirigea longtemps un centre d’ethnopsychiatrie au coeur de Paris. C’est un spécialiste en « étrangeté ». Un petit migrant roumain, aux cheveux hirsutes et aux yeux immenses de clarté, va dérouter Élie, autant que ses compagnons du quotidien ; le fripier Samuel tenant boutique boulevard Arago, Le-Poète jamais avare d’une récitation, ou Le-Professeur et ses problèmes cardiaques. Oui, un garçon de dix ans, silencieux et intense. Est-ce lui qui déplace les tables à distance, fait exploser les pierres
précieuses des colliers ou guérit les maladies les plus réfractaires d’un doigt posé sur la plaie ? Sorcier ou « immigré nouvelle
génération » ? Imposteur ou messie de nos temps troublés ? Il faut prendre garde aux étrangers que nous croisons : parmi eux se cachent des êtres d’exception.

© Philippe Matsas

%d blogueurs aiment cette page :