EPG Infos Septembre 2017

 » La culture des surdoués ? « 

 » Le nombre de demandes de consultations pour le motif «est-il surdoué ?» ne fait qu’augmenter. Les praticiens confrontés aux pièges de cette question ont parfois du mal à garder leur regard clinique devant cette interrogation qui vient implicitement valider l’existence de cette prétendue nouvelle nosographie. Mais que cache donc l’inflation actuelle du signifiant surdoué ? D’où vient donc cet attachement récurrent et obstiné à la valeur de l’intelligence ? Est-ce une fois de plus un moyen d’éluder la question du désir et des théories sexuelles infantiles ? Que vient masquer la reprise dans la dynamique familiale de ce signifiant érigé dans le social ? Ne peut-on craindre que ces enfants, à faire ces économies, n’en paient ultérieurement et diversement le prix, selon ce qu’il leur est demandé de soutenir ou de mimer comme objet au regard de l’idéal ?

Cet ouvrage se propose de soutenir une démarche clinique et thérapeutique face à ce signifiant «surdoué» qui a l’art d’arrêter la pensée et de provoquer en chacun le sentiment d’être éjecté de sa place symbolique (parents, enseignants, professionnels et bien sûr l’enfant en premier lieu).

Se peut-il que ce ne soit pas le signifiant «surdoué» lui-même qui provoque ces embarras, mais la manière dont actuellement il est articulé et manipulé par le social ? (…)  »

sous la direction de Marika Bergès-Bounes et Sandrine Calmettes-Jean (octobre 2006), aux éditions érès.

 » Morlaix. À l’hôpital, de l’hypnose pour mieux vivre les soins  » – 4 août 2017

Ouest France du  04/08/2017

« Holacratie: pourquoi Zappos l’abandonne ? » – 5 Juin 2017

Quand un système proposant de soutenir l’autonomie créée d’autres formes normalisantes. CQFD.

 » (…) Comme expliqué (…), l’holacratie a pour but de supprimer la hiérarchie dans une entreprise parce que cette dernière empêcherait d’être actif et démotiverait les employés. Or, Nicolas Lochet explique que ce « système mis en place pour remplacer la hiérarchie codifie tellement la façon dont les choses doivent être faites dans l’entreprise qu’il en devient le chef« .

Il s’agit en quelque sorte d’un cercle vicieux puisqu’en croyant sortir d’une organisation bureaucratique traditionnelle et stricte, les individus se retrouvent dans un modèle de direction en apparence plus flexible, mais ont l’impression que leurs décisions et comportements sont dictés par un système. (…)

De plus, selon Xavier Camby, (…) « Elle ne revalorise pas la personne humaine ni sa créativité, interdisant toute émotion dans nos interactions ou dans nos décisions.« (…)  »

Vient de paraître : Les Cahiers n°38 « Histoire(s) – hériter, corporer, transmettre… « 

Sommaire

Jean-Marie Terpereau : Éditorial
Joseph Caccamo : Mémoire et tradition Les précurseurs
Jean-Marie Robine : En marge de la grande ‘Histoire’ ou le Cabinet des curiosités Les promoteurs
Jacques Blaize : Entretien
Jean-Marie Delacroix : Mon histoire avec la Gestalt / Notre histoire : un champ à explorer
Marie Petit : Entretien
Jean-Marie Robine : « Il n’est pas déloyal de changer de loyauté »
Daniel Descendre : Suis-je un dinosaure ? Les successeurs
Pierre-Yves Goriaux : Chemin (…)

Disponible aux éditions l’exprimerie : https://www.exprimerie.fr/?Histoire-s

« Moving towards the edge » Advanced Int’l event in Gt, July 2018, Bilbao/Spain

EPG Infos Juillet 2017

« Aller à la rencontre de son clown » @ StMichel en Grève avec Anne Bruas

Vient de paraître : Revue Gestalt n°50 « Enjeux de pouvoir »

Disponible ici : http://www.cairn.info/revue-gestalt-2017-1.htm

%d blogueurs aiment cette page :