GROUPES 2016 / 2017

Un accompagnement peut se faire par des rencontres individuelles et par des rencontres en groupe. L’objectif recherché et les effets attendus de chacun de ces deux cadres sont différents et largement complémentaires.

Qu’elle soit professionnelle, existentielle ou affective, la traversée d’une crise nécessite de trouver de l’aide. La participation à un groupe de Gestalt-thérapie constitue un levier puissant de transformation personnelle, souvent complémentaire d’une démarche de thérapie individuelle.

J’anime en 2016/2017

  • les groupes ponctuels suivants :  « Amour et violence » ; « De l’indépendance à l’intimité« , et « Les jeux du désir et du pouvoir » ;

  • ainsi que, au sein de l’EPG, un groupe de thérapie continu mensuel de 2 jours (dimanche & lundi) .

A l’occasion de ces différents espaces, j’y accueille les répétitions à l’œuvre dans nos vies et soutiens les nouveautés que nous y créons. Ainsi, la crise est appréhendée tout autant comme une épreuve que comme une opportunité.

.

  • Amour et violence

amour-et-violence_photo

Adorer, chérir, goûter, posséder, blairer, idolâtrer, vénérer, choyer… autant de façons d’éprouver l’Amour. Pour la plupart d’entre nous, le cœur de la vie est là, mais s’agit-il alors d’être aimé, de pouvoir aimer, ou de goûter le mystère de l’entre-nous-deux ? Il semble que nos élans sentimentaux soient accompagnés régulièrement de violence, parfois subtile, cruelle ou plus brutale. Ne peut-on aimer sans souffrir ni blesser l’autre ? Jusqu’où éprouver et endurer ?

Dans ce stage nous visiterons les régions de l’amour, de la violence et des fils intimes qui les relient. Nous proposerons d’explorer davantage la puissance de nos sentiments, de prendre conscience des multiples enjeux de la violence affective et de questionner nos choix sensibles.

Prendre le risque d’aimer et d’être aimé.

Une co-animation Astrid Dusendschön et Bernard Elyn

Du 2 au 4 décembree 2016 – Moulin d’Andé (résidentiel)

Tarif : 435 € (tarif « particuliers »)

Renseignements : Stage géré par l’EPG – Katherine Menudier

.

  • De l’indépendance à l’intimité

La saveur de la vie prend sa source dans notre capacité à entrer – et laisser entrer l’autre – dans nos espaces de proximité avec tranquillité. Toutefois, cette proximité peut nous faire éprouver inconforts, risques voire dangers de la dépendance au lien et à l’autre. 

Véritable champ d’intention partagé, mise en tension décidée de part et d’autre, l’intimité protège nos vulnérabilités, soutient une dynamique propice à l’ajustement réciproque et permet le déploiement de la sensation vivante. Quelles difficultés rencon- trons-nous pour accéder à l’intimité ? Comment la construire, la cultiver et en jouir ? Nous mettons l’accent durant ce stage sur nos manières de construire notre sécurité dans le lien à l’autre pour vivre pleinement le chatoiement de la relation.

L’Art d’être vivant.

Une co-animation Astrid Dusendschön et Bernard Elyn

Du 29 avril au 1er mai 2017 – Logis des Aulnays (résidentiel)

Tarif : 435 € (tarif « particuliers »)

Renseignements et inscriptions : Astrid Dusendschön et Bernard Elyn

.

  • Les jeux du désir et du pouvoir

jeux-du-pouvoir_photo

« Pouvoir », « Désir », « Séduction » sont omniprésents dans notre société et nous laissent rarement indifférents : ils nous effraient, nous nous en défions, ou les recherchons…
Comment procédons-nous pour agir sur le monde ? Est-il si facile d’exprimer nos désirs ? Ou bien tentons-nous d’amener l’Autre aux décisions qui nous intéressent ? Et comment faisons-nous face aux multiples enjeux que notre manière d’aborder l’Autre nous pose de manière concrète : enjeux relationnels, de confiance en soi, enjeux éthiques, angoisses existentielles ?

Ce stage permettra de prendre conscience des manières dont nous mobilisons l’environnement à notre avantage. A travers une large palette d’expérimentations, nous vous proposerons d’explorer en toute sécurité différentes façons d’agir sur le monde et de s’y déployer de manière fertile !

Agir dans le monde.

Une co-animation Astrid Dusendschön et Bernard Elyn

Du 13 au 16 juillet 2017 – Commanderie de Saulce sur Yonne (résidentiel)

Tarif : 600 € (tarif « particuliers »)

Renseignements : Stage géré par l’EPG – Katherine Menudier

.

flyer-2016-2017_octobre2016-page-001 flyer-2016-2017_octobre2016-page-002

  • Groupe continu EPG du « dimanche/lundi »

La formule du groupe continu favorise le travail en profondeur.

Le groupe se retrouve à intervalles réguliers.
Il permet :

  • une introduction à la méthode et aux techniques de la Gestalt-thérapie par une immersion expérientielle et une pédagogie par l’observation,
  • le démarrage du premier cycle de la “formation longue”, si vous avez les pré-requis nécessaires.

Les groupes continus ont lieu à Paris.

Objectifs

La formation dispensée dans le groupe continu 13DL repose sur trois leviers pédagogiques :
o Un levier expérientiel : il est indispensable que le stagiaire envisageant de pratiquer la Gestalt au terme de sa formation commence par vivre l’expérience de la Gestalt sur lui même, dans un engagement réel et sincère. Il s’agit d’une « immersion expérientielle » permettant de prendre la mesure des méthodes et techniques gestaltistes.
o Un levier d’apprentissage par l’observation : le stagiaire bénéficie dans le groupe continu d’une possibilité d’observer une infinie diversité d’interventions de la part du Gestalt-thérapeute formateur. Au fil de son propre travail, il sera de plus en plus disponible pour en faire une source de compréhension et d’inspiration qui nourrira la suite de sa formation et concrétisera notamment les apports didactiques conceptuels du second cycle. Ces apports participent au transfert des compétences et connaissances.
o Des apports théoriques et méthodologiques sont faits sur les concepts de base de la Gestalt régulièrement évoqués à l’occasion des travaux personnels des participants :
• Prendre appui sur l’ici et maintenant plutôt que sur le passé ou le futur,
• Mettre en action, plutôt que discourir,
• Observer et prendre conscience des signes ou amorces de mouvement pour identifier ce qui est en jeu dans le contact,
• Incarner sa parole et laisser parler son corps,
• Utiliser éventuellement les techniques du monodrame,
• Repérer les phases du cycle de contact et les résistances,
• Identifier les polarités,
• Mettre en œuvre l’interpellation directe…etc.

Ces groupes fonctionnent en effectif stable, avec la présence du même animateur à chaque session, et la présence des mêmes participants durant une période plus ou moins longue. Cette formule avec suivi sur une longue durée favorise le travail en profondeur.

Une animation Astrid Dusendschön

Renseignements : Stage géré par l’EPG – Katherine Menudier

__________________

© Astrid Dusendschön  .  Contact: 06 84 58 08 38 . Lanmeur (29) & Paris