« Les malades du capitalisme » in A votre santé ! (4/4)

Podcast de l’émission ENTENDEZ-VOUS L’ÉCO ?

par Tiphaine de Rocquigny du 21/02/2019

Peut-on établir une corrélation entre précarité et maladie mentale ? Si le capitalisme ne crée pas des fous, il crée en tout cas des normes : la rationalité néolibérale tend en effet à imposer sa propre définition du sain et du pathologique. Une définition qui peut se muer en outil de contrôle…

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=3c2ca18d-b702-4a06-bfe3-0430ec266f2c

838_gettyimages-837432280.jpg

Séance d’électrochocs à l’hôpital psychiatrique Sainte-Anne à Paris, France en 1946. Crédits : Keystone FranceGetty

Quatrième et dernier épisode de notre série consacré à l’économie du soin. Hier, nous avons examiné l’architecture de notre système de santé, fragilisé par l’influence croissante des logiques du privé ; aujourd’hui, ce sont les liens entre néolibéralisme et santé mentale que nous allons explorer.

« Le contrôle de la société sur les individus ne s’effectue pas seulement par la conscience et par l’idéologie mais aussi dans le corps et par le corps. La médecine est une stratégie biopolitique. » Voilà ce qu’affirmait Michel Foucault en 1974 lors d’une conférence à Rio. Si pour le philosophe, la psychiatrie constitue un outil de contrôle social, c’est aujourd’hui le concept de santé mentale qui est pointé du doigt par certains psychiatres. Un concept qui serait devenu selon eux un instrument au service de notre système économique néolibéral. Non seulement la dimension sociale de la maladie mentale semble aujourd’hui niée, mais la souffrance psychique apparaît également comme un outil de normalisation particulièrement efficace.

Archives

• Le psychiatre Alain Mercuel dans l’émission Les nouveaux chemins de la connaissance sur France Culture, le 28 décembre 2012
• Le sociologue Henri Waquin dans les Matins de France Culture, le 2 juin 2015
• Philippe Pignarre, éditeur et spécialiste du médicament, dans l’émission Sciences et conscience sur France Culture, le 3 avril 2008
• Michel Foucault au micro de Jacques Chancel, le 20 mars 1975 sur France Inter
• Le journaliste Patrick Coupechoux dans un entretien donné à Mediapart le 21 janvier 2014

P. Guyomard – « L’éthique de la psychanalyse »

 

« La psychanalyse est un remède contre l’ignorance. Elle est sans effet sur la connerie. » Jacques Lacan

L’éthique de la psychanalyse

À cette interrogation que Lacan déploie en 1960, le séminaire « L’Éthique de la

41PS1C64K2L._SX285_BO1,204,203,200_.jpgpsychanalyse » a longtemps semblé donner une réponse. Mais la possibilité même d’une telle éthique lui importait sans doute moins que la transformation de la question par sa

propre théorie de l’inconscient. Aussi est-ce davantage le développement de la psychanalyse et du discours analytique jusque dans sa radicalité, qui produit des réponses dont la pluralité semble interdire ce qui serait une Éthique.

 

Une conférence enregistrée en mars 2016 : à écouter ici.

Patrick Guyomar, psychanalyste, professeur émérite à l’Université Paris Diderot et président de la Société de psychanalyse freudienne (SPF).

%d blogueurs aiment cette page :