32e Colloque de la FF2P

aff_32-colloque

Informations : ICI

Présentation du colloque

En ces temps difficiles à qualifier sans tomber dans des lieux communs, il nous a semblé nécessaire de réfléchir ensemble sur :

– La manière dont nous sommes interpellés dans nos cabinets de thérapie par ceux qui sont violés, bafoués, niés… victimes d’acte transgressif et aussi par ceux qui sont acteurs de transgression,

– Les réponses que  nous pouvons proposer en tant que personne, en tant que citoyen et en tant que professionnel ?

Quelles réponses pouvons nous apporter à ces réflexions qui nous interpellent ?

Pendant ces deux jours, nous explorerons ensemble des thématiques très différentes :

– Quel rôle la transgression joue-t-elle dans nos vécus d’homme et de femmes

– Que transgressent les enfants, les adolescents provocateurs ?

– Que se passe-t-il pour les personnes abusées,

– que se passe t il dans le processus transgressif

– Comment analyser les comportements transgressifs des parents, des personnels de santé en institution, des  professionnels «psy» ?

– De quelle manière les professionnels de la psychothérapie accompagnent-ils, soignent-ils, non seulement les personnes victime de transgression mais aussi les personnes qui transgressent ?

– Enfin, peut-être avons nous besoin aussi de jeter un regard sur nos transgressions… ?

Pour envisager des réponses à toutes ces questions, nous avons demandé à :

Laurence Vanin, philosophe, d’ éclairer nos représentations mentales en répondant à la question  « Qu’est-ce que la transgression ? ». De quoi parlons-nous avec ce mot ? Y a-t-il différentes significations liées aux comportements transgressifs ?

Xavier Pommereau, pédopsychiatre, de parler des adolescents. « À quoi jouent les adolescents transgresseurs ?  Que cherchent-ils par leurs provocations, leur agressivité et quelquefois leur auto-destruction? »

Lise Small, psychothérapeute, Analyste Transactionnelle, d’exposer son expérience et ses différentes options de soins. Elle abordera aussi sous le titre « Comment traiter les personnes ayant subi des abus ? » les écueils  qui sont nombreux au cours de ces prises en charge.

Roland Coutanceau, psychiatre, psychanalyste Expert National en criminologie, de présenter comment il accompagne des personnes transgressives vers plus de respect des autres et d’eux mêmes. Le titre de sa conférence est : « Le thérapeute  et le transgresseur quelles interventions pouvons nous faire et devons nous faire ».

Succédant aux conférences, quatre ateliers, animés par des professionnels d’approches thérapeutiques différentes, permettront d’approfondir et d’illustrer comment intervenir sur ces problématiques.

Ainsi :

Bernard Filleul, Psychologue – Psychothérapeute systémicien, fera une simulation didactique d’un premier entretien familiale.

Isabelle Crespelle, psychologue, Analyste Transactionnelle, évoquera certains outils dont dispose l’Analyse Transactionnelle pour faire face à ces situations.

Carolina Becerril-Maillefert, psychologue, docteur en psychologie psychanalytique, présentera comment le psychodrame permet d’aborder les transgressions, leurs auteurs et leurs victimes.

–  Fernande Amblard, médecin formée en sexologie clinique et en psychothérapie Gestalt, proposera un atelier pour montrer, selon la Gestalt, l’approche, des conséquences de l’abus sexuel.

Ruth Herztberg, juriste et psychopraticienne en Analyste Psycho Organique, portera  son regard de psychopraticienne et de juriste  sur chacun des ateliers pour partager ses réflexions issues de ce double regard.

Après les ateliers, pour une fin qui se veut un début, Laurence Vanin, traitera des aspects positifs de la transgression lors de la dernière conférence, Sans transgression la Résistance pendant la Seconde Guerre  mondiale  aurait – elle existé ?  Les découvertes scientifiques n’amènent-elles pas à transgresser des dogmes de pensée  « Et pourtant elle tourne ! … » Galilée  La résilience est-elle une forme de transgression ?…

Pour clôturer cette rencontre, nous aurons la joie d’accueillir un Chœur qui nous interprétera des extraits du CANTO GENERAL dirigé par Jean Golgevit, poèmes de Pablo Neruda, mis en musique par Mikis Théodorakis. Cette vaste fresque épique évoque l’histoire et les destinées des  peuples d’Amérique. Les positions de Pablo Neruda en faveur des droits de l’homme l’ont exposé à nombre de d’agressions et de difficultés de tous ordres (expulsions, exil, clandestinité, intimidation …) parce qu’il transgressait l’ordre établi. Le poète n’en poursuivra pas moins inlassablement son témoignage poétique.

« Je suis venu pour chanter et pour que tu chantes avec moi » Pablo Neruda

« J’ai toujours aimé me trouver là où le tourbillon s’empare de l’humanité » Mikis Théodorakis

Ainsi, nous terminerons ensemble ces deux jours de partage, de réflexion, d’échanges constructifs, afin de continuer à acquérir de nouvelles compétences professionnelles pour soigner notre  « humanité bafouée ».

Michèle Benoit-Couturier,

psychopraticiennne – Analyste Transactionnelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :