Vient de paraître « Le prix du travail bien fait – La coopération conflictuelle dans les organisations » par Y.Clot et al.


Un ouvrage fort intéressant par une équipe qui prend toujours une porte d’entrée dont nous avons peu l’habitude , sur le monde du travail. Je recommande fortement, si ce sujet vous intéresse, de lire les pages d’introduction, accessibles en lecture gratuite (cf lien ici).

Le prix du travail bien fait
La coopération conflictuelle dans les organisations

Réhabiliter le conflit pour améliorer la qualité du travail. La proposition n’est contradictoire qu’en apparence. Yves Clot et ses collègues montrent, à partir de l’action, comment le conflit autour de la qualité du travail peut devenir une méthode de coopération dans les organisations : c’est à ce prix que le travail bien fait est possible. À ce prix aussi qu’une écologie du travail devient crédible.
On peut rendre sa souveraineté au travail contre tout ce qui mine la fierté de l’acte professionnel en l’écartant de la boucle de décision. Ce livre explique comment s’y essayer en instituant la coopération conflictuelle, entre salariés comme entre ces derniers et leur hiérarchie. C’est la qualité du travail qui rassemble. Dans un monde saturé de conflits, le conflit de critères autour de la qualité du travail n’a pourtant pas droit de cité, laissant le travail « ni fait ni à faire » nous abîmer et abîmer la planète.
Yves Clot et ses collègues, en s’appuyant sur le récit de trois longues expériences de travail collectif, dans un EHPAD, dans le service de la propreté d’une grande ville et dans une usine automobile, regardent ce conflit en face. Au passage, ce sont les frontières entre dirigeants et dirigés qui se trouvent redessinées.

Collection : Sciences humaines
Parution : 01/04/2021
ISBN : 9782348057854
Nb de pages : 228

Une réponse

  1. « Au bout du compte, trois expériences et un fil conducteur. Car le travail bien fait a un prix : le conflit de critères à instituer pour la qualité du travail. Mais la démonstration est faite qu’en réalité il rassemble davantage et produit plus d’unité que beaucoup de plans d’action consensuels pour le « bien être » qui rassurent à trop bon compte. Autour du travail bien fait, le conflit peut devenir une authentique méthode de coopération. »
    https://theconversation.com/bonnes-feuilles-le-travail-bien-fait-cle-du-bien-etre-au-travail-159353

Répondre à Astrid Dusendschön Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :