» La culture des surdoués ? « 

 » Le nombre de demandes de consultations pour le motif «est-il surdoué ?» ne fait qu’augmenter. Les praticiens confrontés aux pièges de cette question ont parfois du mal à garder leur regard clinique devant cette interrogation qui vient implicitement valider l’existence de cette prétendue nouvelle nosographie. Mais que cache donc l’inflation actuelle du signifiant surdoué ? D’où vient donc cet attachement récurrent et obstiné à la valeur de l’intelligence ? Est-ce une fois de plus un moyen d’éluder la question du désir et des théories sexuelles infantiles ? Que vient masquer la reprise dans la dynamique familiale de ce signifiant érigé dans le social ? Ne peut-on craindre que ces enfants, à faire ces économies, n’en paient ultérieurement et diversement le prix, selon ce qu’il leur est demandé de soutenir ou de mimer comme objet au regard de l’idéal ?

Cet ouvrage se propose de soutenir une démarche clinique et thérapeutique face à ce signifiant «surdoué» qui a l’art d’arrêter la pensée et de provoquer en chacun le sentiment d’être éjecté de sa place symbolique (parents, enseignants, professionnels et bien sûr l’enfant en premier lieu).

Se peut-il que ce ne soit pas le signifiant «surdoué» lui-même qui provoque ces embarras, mais la manière dont actuellement il est articulé et manipulé par le social ? (…)  »

sous la direction de Marika Bergès-Bounes et Sandrine Calmettes-Jean (octobre 2006), aux éditions érès.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :